Nouvel An à Nebobongo

Publié le par isa.au.congo.over-blog.com

Cela faisait quelques mois que je voulais aller faire un tour à Nebobongo. C’est un village à une cinquantaine de kilomètres au Sud d’Isiro surtout connu pour son hôpital. Il a été fondé par des missionnaires de la WEC (Worldwide Evangelisation Crusade) il y a une soixantaine d’années.

 

Un couple missionnaire allemand, Mathias et Sabine, viennent nous rendre visite de temps en temps à Isiro. Mathias est médecin et Sabine, sage-femme à l’hôpital. C’est donc chez eux que j’ai passé le réveillon.

 

J’ai fait la route à l’arrière d’une moto à l’aller et au retour. L’aller s’est fait sur une Senke. Une moto faite pour les routes goudronnées je pense. A ne pas refaire, j’ai jamais eu aussi mal au dos de ma vie. Pour le retour, Mathias m’a prêté sa moto, une AG et demandé au chauffeur de l’hôpital de me conduire à Isiro. Ca allait tout de suite mieux J

 

C’était sympa de traverser la jungle en moto et de voir les villages le long de la route. J’ai reconnu des noms de centres de santé que l’on soutient. Je me suis rendue compte que c’était des tout petits centres.

 

Le plus marrant était de se faire saluer par les villageois le long de la route. Surtout au retour. C’était un dimanche et beaucoup de familles étaient chez elles, assises dans des « chaises longues » à moitié endormies. Quand la moto passait, ils regardaient pendant quelques secondes amorphes et puis ils réalisaient que c’était une blanche à l’arrière de la moto et là une dizaine de mains se levaient en même temps pour me saluer. Encore l’impression d’être une rock-star… J

 

A Nebobongo, Sabine m’a fait visiter l’hôpital (les photos sont dans l’album Nebobongo), on a aidé à trier des haricots avec des femmes du village, fait un tour sur le marché, une balade en forêt et fêté le Nouvel An. Bref, c’était bien sympa pour finir l’année !

 

Commenter cet article

rachel 16/02/2011 10:51


Bienvenue au Congo Isa, et bon courage pour ces derniers mois, je pense a toi!


Robert DAVID 15/01/2011 17:25


Merci Isa, tous mes voeux également pour 2011. Bcp de joie et de bonheur à ISIRO ou ailleurs en UELE. A l'époque, avant 1960 donc, bcp de baptiments étaient neufs. Il n'empêche que c'était la
débrouille pour le quotidien, du moins à GOMBARI : pas d'eau courante, mais il y avait un petit château d'eau derrière chaque maisons avec des "toucs" remplies d'eau chaque semaine et un foyer en
"makala" juste dessous. Pas d'électricité, mais on s'éclairait à l'aide de lampes "Colmax" ou à pétrole et bien sûr avec des bougies. On cuisait le pain soi-même puisqu'il n'y avait pas de
boulangerie. Les vivres fraîches étaient acheminées chaque semaine par des camions de la VICICONGO : viandes, légumes emballés dans des feuilles de bananiers. On avait un garde-manger dont les
pieds en bois trempaient dans du pétrole en vue d'éviter les invasions de fourmis et de "macacaros" (termites). C'était une vie "en brousse" bien agréable où l'entraide n'était pas un vain mot. A
bientôt Isa, et au plaisir de se lire. Robert.


Robert DAVID 12/01/2011 21:53


Bonjour,je lis votre journal avec grand intérêt. J'ai en effet vécu mon enfance à GOMBARI et à WATSA. Mon père était à la FORCE PUBLIQUE (Armée coloniale) et a participé à la construction des deux
camps militaires en dur. Le dispensaire de GOMBARI fait-il partie de votre zone d'action ? Y êtes-vous passée ? Est-ce possible d'y prendre des photos ? Que devient ce poste ? Il y avait des ponts
sur la BOMOKANDI et l'AKEDI, des magasins, un bureau du territoire, une poste, un poste de police, un cimetière de pionniers, des maisons de passage (gîtes),une léproserie, une mission (INGI) avec
plaine d'aviation. Merci de me tenir informé.Bon courage dans cette belle terre du Congo qui n'a que trop souffert et souffre toujours. Robert.


isa.au.congo.over-blog.com 14/01/2011 18:32



Bonjour Robert,


Merci pour votre message. Ca me fait toujours plaisir d'être en contact avec des gens qui ont connu le Congo "avant". Je vais me renseigner pour Gombari et Watsa. Il est possible que certains de
nos superviseurs passent par là... Ca va prendre un peu de temps mais je reviens vers vous dès que j'ai des nouvelles. En attendant, je vous envoie mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.


Isabelle



Charlotte 10/01/2011 19:19


Merci Isa pour ce récit et les photos (ca calme et dire que nous on se plein encore si notre rhume n'est pas soigné dans les deux jours par le médecin :-$).

Gros bisous la Rock Star !!!!