Léopold, Léopold...

Publié le par isa.au.congo.over-blog.com

Léopold, Léopold... pourquoi tant de haine et de cupidité cher roi? N'y-avait-il d'autres moyens pour exercer votre pouvoir et votre soif d'argent que d'exterminer autant d'âmes? Ne vous importait-il pas que de votre règne et votre action, on retienne surtout le mensonge et la cruauté exercée loin de votre contrée sous couvert d'humanisme?

 

 

SAM 3257

 

Ouh… ça change des autres articles. Aujourd’hui pas d’anecdotes palpitantes sur notre vie de fous à Isiro mais un peu d’histoire. Je suis en train de lire « Les fantômes du Roi Léopold » (en anglais : « King Leopold’s ghosts ») d’Adam Hochschild, qui retrace les débuts de la colonisation du Congo. Je suis au milieu du livre mais voilà quelques grandes lignes.

 

Le Léopold en question est Léopold II, Roi des belges au 19ème siècle et "fondateur" de l'Etat Indépendant du Congo. "Etat Indépendant du Congo" est le nom qu'on donnait au Congo à cette époque.

 

Léopold II voulait une colonie pour la Belgique. Mais ce projet n’intéressait pas vraiment les belges qui n’avaient aucune ambition coloniale et que la volonté du Roi, en général, n’intéressait pas non plus.

 

La vie de Léopold II n’était pas facile, il faut bien l’avouer. Son pouvoir politique diminuait d’année en année. Sa situation familiale le désespérait :

-          Une soeur devenue folle suite à l’assassinat de son époux au Mexique.

-          Une fille mariée au futur empereur d'Autriche-Hongrie qui s’est retrouvée veuve rapidement après que son mari toxicomane soit retrouvé mort dans une maison de campagne avec sa maîtresse

-          Et une femme avec qui il ne s’était jamais entendu.

Et il avait beaucoup d’ambition.

 

Du coup, pour ne pas avoir l’impression de rater complètement sa vie, il décide de s’atteler à une tache monumentale : Acquérir une colonie pour la Belgique. Etait-ce vraiment pour la Belgique ? Ca se discute… j’imagine qu’il voulait non seulement s’enrichir mais aussi augmenter le pouvoir du royaume belge. Bref… au vue de l’histoire du Congo à l’époque, je ne sais pas si ça a une grande importance de savoir si la colonisation du Congo était pour le roi personnellement ou pour la Belgique.

 

Comment acquérir une colonie au milieu du 19ème siècle ? Pas facile, facile…

 

Les Britanniques ont colonisé la moitié du monde, les espagnols et les français ne sont pas loin derrière. Il ne reste plus grand-chose pour les autres. Surtout que Léopold II ne veut pas que tout le monde sache qu’il veut une colonie. Trop compliqué à gérer. Il aurait les puissances coloniales du moment sur le dos, il faudrait faire tout un tas de compromis, des alliances, mésalliances… hum… Léopold préfère travailler « underground » en « low profile » sans faire de vagues.

 

Sa stratégie consiste à faire croire au monde entier qu’il est un grand philanthrope et que c’est dans cette optique qu’il investit tant d’énergie dans le développement du Congo. En réalité, il est intéressé par les richesses que le Congo lui rapporte à travers la vente d’ivoire puis de caoutchouc. C’est d’ailleurs à cette époque que Dunlop, un irlandais et Goodyear, un américain, découvrent l’utilisation du caoutchouc et inventent le pneu. Années 1880-90 (ça remonte loin les pneus quand même…).

 

Le Congo au milieu du 19ème siècle n’avait pas été encore exploré. Jusque là les européens n’avaient jamais vraiment réussi à aller au-delà de la région de Kinshasa. Leur problème était qu’ils n’arrivaient pas à remonter la rivière Congo en raison des rapides qui entrecoupent le fleuve et aussi parce que le fleuve ne connait pas de saison sèche. Et là, je vais vous révéler quelque chose de phénoménal : le fleuve (5ème plus long du monde et 2ème fleuve du monde par son débit) serpente dans l’hémisphère sud et au nord de l’Equateur. Résultat : si c’est la saison sèche dans la partie sud, il récupère encore de l’eau de pluie dans la partie nord, ce qui fait que son débit ne varie pas beaucoup au cours de l’année. Enorme non ?

 

Le fleuve est donc navigable par sections. Et ça, un homme l’a compris, j’ai nommé, le grand, le célèbre, l’unique HENRY MORTON STANLEY. Explorateur de son état et de son époque et grand salopard… euh pardon… homme d’un extrême courage (c’est vrai aussi). Il est parti de la côte Est de l’Afrique, Zanzibar a rejoint le fleuve Congo au niveau de l’actuel Kisangani et a remonté le fleuve. Il avait un bateau, le Lady Alice, démontable que des esclaves qu’il avait achetés à Zanzibar portaient au niveau des cataractes non navigables. Son expédition a coûté la vie à des centaines d’hommes. Des trois européens, dont lui, qui constituaient son équipe, il fut le seul survivant.

 

C’est de là que tout a commencé. Léopold II a profité des découvertes de Stanley sur la région, a envoyé des hommes au Congo. Il a fait signer les chefs de tribu congolais des « traités » qui rendaient Léopold propriétaire de leurs terres. Pour faire court, une fois que sa colonie a été reconnue par les autres puissances européennes et américaine, il a envoyé ses hommes au Congo pour y établir des stations le long du fleuve. Le but était de récolter le plus d’ivoire possible dans un premier temps puis de caoutchouc.

 

Les congolais étaient utilisés comme des mouchoirs jetables, enchaînés, fouettés pour la moindre contrariété, mutilés. Les témoignages de l’époque rapportent des comportements très cruels de la part de ces exploitants puis plus tard des fonctionnaires.

 

Voilà un petit résumé de ce que j’ai lu jusqu’à maintenant.

Commenter cet article

DAVID Robert 25/06/2011 21:58


Bjr Isa,
Attention, le livre que tu es en train de lire désinforme autant qu'il informe. Il faut le resituer dans son contexte historique. Ne te fais pas d'illusion, cette grosse tache blanche au coeur de
l'Afrique Noire était briguée par les grandes puissances, dont la France, l'Angleterre et l'Allemagne. Les autres puissances coloniales ont planté leurs drapeaux respectifs de la même manière. Les
anglais n'ont certainement pas de leçons à donner. Ils ont inventé les camps de concentration en Afrique du Sud ainsi que la politique d'apartheid.
Amicalement: Robert (fils de bwana Gaduma).


isa.au.congo.over-blog.com 16/08/2011 18:55



Bonjour Robert,


Merci pour votre message. Je me suis un peu laissée emporter quand j'ai écrit l'article. Mais je suis d'accord avec vous, les autres forces coloniales n'ont pas fait mieux. Il y a eu plusieurs
génocides perpétrés par les européens lors de la colonisation (ex.: Hereros en Namibie exterminés par les allemands) et quelques aides à des génocidaires africains de la part de
puissances européennes dans les années 1990 (ex.: la France au Rwanda). C'est vraiment triste et surtout les conséquences de la colonisation et la post-colonisation se font toujours
dramatiquement ressentir aujourd'hui.


Merci pour votre commentaire en tout cas. Amicalement, Isabelle



Charlotte 16/05/2011 21:42


merci Isa pour ces informations très intéressante. Vivement la suite... allez tu as du pain sur la planche ;-) Bisous


Becky 01/05/2011 20:34


Quel horreur... Merci de nous avoir partagé ta lecture jusque là.


Manou 30/04/2011 18:30


Merci beaucoup pour ce "cours" d'histoire qui ne figure malheureusement pas dans nos programmes!! Tes articles sont toujours passionnants. Je te fais de très grosses bises.


isa.au.congo.over-blog.com 01/05/2011 12:02



Merci Manou. Gros bisous à toute la famille.



rachel 30/04/2011 13:11


Je comprends mieux pourquoi ils sont insupportables aujourd'hui avec nous: ils se vengent!!


isa.au.congo.over-blog.com 01/05/2011 12:01



En comparaison de ce qui s'est arrivé à leurs ancêtres à cette époque, réjouis-toi qu'ils ne soient qu'insupportables au lycée. Ils pourraient vouloir t'infliger les mêmes suplices qu'on leur a
infligé...: couper tes mains, te fouetter, te pendre par les pieds à un arbre et allumer un feu pour te faire rôtir (exemples de sentences infligées par les colons européens de l'époque...).