Ca tend vers la fin...

Publié le par isa.au.congo.over-blog.com

Ca y est! C'est la fin! Dans une semaine, je quitte le Congo après un peu moins de 15 mois.

 

Même si je suis contente de rentrer, de retrouver mes amis, ma famille et la France (oui, je suis une grosse chauvine, mais j'aime beaucoup ce pays!), ce n'est quand même pas facile de partir.

 

Il y a quelques mois, un ancien chef de projet de Medair Congo est venu passer quelques semaines au Congo. Son dernier matin avec le staff de Medair Bunia, lors du partage matinal, il a fait un petit discours d'au revoir et il a dit: "Il y a un an quand j'ai quitté le Congo, je n'avais rien oublié quand j'ai fait mes valises. Mais quand je suis rentrée en Angleterre, je me suis rendu compte que j'avais oublié quelque chose. J'y avais laissé une partie de mon coeur."

 

Je sais, c'est super ringard. Mais je crois que je pourrais dire la même chose (et oui... en plus d'être chauvine, je suis ringarde...).

 

Non pas que le pays en lui-même soit extraordinaire (pardon amis congolais). Mettre 2 jours pour parcourir 300km à cause d'une route défoncée et manger de la pate d'arachide et des bananes pendant ces 2 jours, bon... c'est marrant mais ça donne quand même pas envie de faire ça tous les jours.

 

Au niveau travail, c'était super triste de devoir assister à l'enterrement d'un enfant de 18 mois morte subitement et difficile d'annoncer à un quelqu'un qui travaillait pour Medair depuis 8 ans qu'on ne pouvait plus le garder. Et c'était encore plus dur de voir un employé du même âge que moi, avec qui j'avais fait la fête le week-end d'avant, perdre sa femme du jour au lendemain.

 

La raison pour laquelle une partie de mon coeur restera au Congo, ce sont les gens. Honnêtement, les gens ici me font halluciner. Il y a des tas de choses auxquelles ils n'ont pas accès (une bonne éducation, biens matériels, la paix, les soins médicaux) mais ils gardent espoir. Ils sont super résiliants.

 

J'ai aimé leur envie de vivre, leur joie de vivre, leur motivation et le fait qu'ils ne baissent pas les bras face à la montagne de difficultés devant eux.

 

Bref, je les ai trouvés géniaux. Ils vont vraiment me manquer. Ca va me manquer de ne pas être avec eux alors qu'ils essaient d'améliorer la situation de leur pays.

Commenter cet article

Yan 29/08/2011 16:07


C'est très émouvant ce que tu nous témoignes...
Je te souhaite un bon retour dans notre beau pays (chauvin aussi !) et que le Seigneur te garde pour tes futurs projets.


Becky 28/08/2011 15:28


Hi Isa!
Ca va être dur dur de partir...! Merci beaucoup d'avoir partagé cette année avec nous via ton blog.
Nous avons hâte de te retrouver, tu nous a bien manquée!
Bon voyage,
bisous
Becky xx


Marcial 24/08/2011 21:20


bienvenida a casa


Mik 23/08/2011 22:54


Dis... tu traites l'ancien chef de projet de ringard ? ;)


isa.au.congo.over-blog.com 24/08/2011 07:18



C'est un ringard super gentil ;-)



Rachou Serena 23/08/2011 22:03


Beautiful words Isa X


isa.au.congo.over-blog.com 24/08/2011 07:15



Thanks Rachou xx